RV samedi 10 octobre 2020 : Assemblée Générale Constitutive Collectif Écovillages La Réunion

Suite aux diverses réunions et échanges depuis plusieurs mois, on s’achemine vers la tenue prochaine de :

Assemblée Générale Constitutive de l’association « Collectif Écovillages La Réunion », une plateforme d’échanges, de réseautage et d’informations des écolieux et écovillages de La Réunion.

Au programme du weekend du 9/10/11 octobre 2020 :
Samedi 10 octobre : matinée Assemblée Générale Constitutive, avec lecture et adoption de la charte des écolieux, et des statuts, puis élection de la collégiale.
Le vendredi 9 et dimanche 11 octobre seront consacrés à des ateliers sur des domaines en lien avec les écovillages, ainsi qu’à des activités et travaux pratiques (type chantiers participatifs).

Adhésion sur place :
Personne physique : 10 euros / an
Association, structure ou écolieu : 20 euros (soumis à conditions)

Le lieu sera précisé ultérieurement.
Probablement dans l’ouest de la Réunion.

Inscription obligatoire en MP ou au 0693859295
Préinscription événement facebook : https://www.facebook.com/events/1847976475352387

Newsletter Numéro 5 – Août 2020

Ci-dessous, nous vous proposons un aperçu des principales activités organisées par les membres du collectif (ou ses sympathisants)…

Le Tiers-Lieu du Sud Sauvage : un habitat participatif en voie de transformation en un mini-écovillage (avec l’objectif de générer une dynamique avec tout le quartier) où chacun.e peut s’impliquer

28 juin : Colocation atypique cherche ses premiers co-habitants.
(Bezave, hauts de St Joseph) Contact / info : Joseph Des Cours-Les Hauts

29 juin : Marie-Line Dupuy rejoint le Collectif Écovillages La Réunion : Co-présidente du Réseau Français des Ecovillages, membre du Réseau International (GEN) depuis 99 et créatrice d’un premier écolieu en 1998 après une formation en agrobiologie.

« Je suis une « mi-habitante » de l’Île et espère bien y revenir dans quelques mois. Je suis « guérisseuse guerrière », un peu chamane et sorcière à la fois, le tout dans la joie et la légèreté »

Un nouvel écollieu dans les hauts de St Paul

1er juillet : Création d’un nouvel écolieu (hauts de Saint Paul à 700m)
« Nous sommes 3 voisins, 2 chats et 1 tortue. Nous avons découvert un lieu il y a quelques temps et progressivement nous avons déménagé pour nous y installer. Nous souhaitons faire évoluer le lieu vers 3 éco-lieux ou un éco-quartier dans l’esprit du collectif. »
Contact / info : Gasque Aurelie

Une centaine de participants pour cette seconde rencontre du Collectif Écovillages

3/4 juillet : Nouvelle rencontre du collectif à la Ferme Équestre du Grand Étang réunissant environ 100 participants :
3 tables du Jeu du Tao pour 18 joueurs en tout
3 ateliers de formation : écoconstruction bambou, vie des sols, collectiv’com’
des séances de travail sur la communication bienveillante, et le fonctionnement associatif en mode collégial, vers la création d’une association.

Serge Gonthier : « Nous sommes comme des graines en train de germer. Et nous ignorons comment seront nos branches et nos feuilles. Quand aux fruits … Surpriiiiiiise »

5 juillet : Hutte de sudation à La Ferme Équestre du Grand Étang.

Publiée par Yves Boussardon sur Dimanche 5 juillet 2020

Contact/infos : Gilles José Campos / Yves Boussardon

9 juillet : « La Réunion Lé Là » reçoit Isabelle Payet et Frédéric Amany.

« Nous parle de l’autosuffisance alimentaire, de la production de riz à la Réunion ! »

10 juillet : Journée Jeu du Tao à La Possession (chez Vincent) avec 2 tables et 11 joueurs, dont une table autour d’un nouvel écolieu en cours de mise en place : le Tiers-lieu du Sud Sauvage.

10 au 12 juillet : Camp Chantier à l’Ecoferme Vincendo avec une quinzaine de participants. Contact/info : Babeth Mangas

11/12 juillet : WE de Convergence des luttes sur invitation du QG Zazalés (au Tampon). Participation de plusieurs membres du collectif.

WE de Convergence des luttes sur invitation du QG Zazalés

Compte-rendus : https://koz.ronkoze.info/t/11-et-12-7-convergence-des-luttes-la-suite/988/21?u=zoul et https://www.zinfos974.com/Le-rond-point-des-Azalees-gestation-d-un-laboratoire-de-changement-social_a157813.html

Theatre Luc Donat et la Cie Karanbolaz présentent VILLAGE(s). 📸 Cédric Demaison Imagin&Vous

11 juillet : Deuxième soirée de retrouvailles samedi au Theatre Luc Donat emmenés par la Cie Karanbolaz à la découverte de VILLAGE(s) avec Sergio Grondin, Daniel Léocadie, Eric Lauret – Page Artiste, Alexis Campos, et @Lola Bonnecarrère !

13 juillet : Mise en ligne du site www.collectifecovillages.re pour regrouper l’information.

Journée visite/découverte de l’écolieu La Bergerie

14 juillet : Journée visite/découverte de l’écolieu La Bergerie (La Plaine des Cafres) par une trentaine de membres du collectif.

Serge Gonthier : « Une merveilleuse journée à La Bergerie. Chaleureusement accueilli par Fred et Flo, nous avons découvert leur lieu de vie,  »isolé » mais authentique et apaisant. J’ai passé une journée inoubliable dans leur havre de paix. Planter est la base de tout. Fred et Flo plantent, replantent, patientent, découvrent, apprennent, transmettent, conseillent, s’émerveillent, … et nous communiquent leur Passion. Ils y sont installés depuis 2002 et ont tout construit … malgré l’accès difficile par une marche sportive de 20mn à travers la forêt. Je les retrouverai pour y passer quelques jours. Et vous ? »
Contact : http://labergeriedu974.canalblog.com/ou Fred Flo Muller Mercey

15 juillet : Nouvel atelier fabrication d’un four solaire !
À Sainte-Suzanne par Alanoula Écovillage.
Contact/info : Aude Larnicol

17 au 19 juillet : chantier de grand mère kal à trois bassins
« Bel endroit : un jardin à l’ancienne d’ailleurs et bambouseraie »

15 premiers lieux sont disponibles.

18 juillet : Mise en ligne d’une première cartographie des écolieux à La Réunion : https://ecolieux974.gogocarto.fr/annuaire



18/19juillet : Visite d’une parcelle à La Plaine des Palmistes. Le (début de) défrichage a eu lieu sur le terrain de l’association ‘‘ Zarlor la Ter ». 7 000 m² dans le but d’accueillir un jardin partagé.
Contact/info : Isabelle Payet

Pique Nique Partage CC – 974

19 juillet : Pique Nique Partage CC – 974 au Parc de la Trinité de St Denis. Plusieurs membres du Collectif étaient présents dont Babeth Mangas pour la Monnaie Libre 974.


22 juillet : Le Kolektif Tamarin alerte et organise la mobilisation contre l’abatage d’un Tamarin centenaire dans le centre de St-Denis. Menace repoussée et concertation ouverte avec la municipalité.

23 juillet : Création nouvellle Eco colocation Bézaves
Fabien Lescoro : « Créer un jardin forêt nourricier aux variétés anciennes à construire ensemble dans le temps. . En faire un lieu vivant où les personnes peuvent se retrouver à travers kabar, pic-niques partage, transmettre leurs savoirs et savoir faire lors d’ateliers ou forum, faire du troc, participer à la résilience du quartier en collaboration avec le Tiers Lieu du Sud Sauvage. »

28 juillet : « La Réunion Lé La » du 28 juillet 2020 – TV Kréol

On parle du Collectif Écovillages, de transition et de changements, avec Nathalie Dalleau dans l’émission « La Réunion Lé La » de Jismy Ramoudou

Quelques nouvelles du jardin partagé de La Rivière St Louis

Bruno : « Les personnes actives sont Bruno Xavier David Olga Sylvain Thierry
les sympathisants famille Luciano Marina les aidants will Hugo
de mai à juillet nous avons mené des actions tel que :
.partages divers de savoir sur le lieu, le temps, le terrain, la permaculture, le prêt…
.amendé les buttes déjà existantes en mille feuilles et bien fait les bords en tronc de bois, paillage, .Récolte combava blanc mauve Manioc curcuma cerise à côte Jacques papaye grain de basilic africain . Plantation semis multiples en barquette, puis en terre, curcuma, cambar, manioc, papaye, persil, carotte, patate douce, ananas Victoria king Victoria, aloes, bissap et des grains diverses, Doliprane, aloes, efferalgant ti baumes…
. Taillage des arbres par rapport au voisinage et Broyage en BRF, utilisé en paillage…
. Empotage de plan de gros longanis, cerise à côtes et herbes médicinales
. Récupération d’eau par la dérivation d’un goutte-à-goutte de la clim du voisin amener jusque dans une butte de patates
. Réflexion et aménagement de la cabane à Outils et matériels+ prévision toilette sèche et douche.
.début du plan d’aménagement du terrain dans une dynamique de mandala (centré au pied du Loganis)
Missions Kolportaj : Intervention pour les ramassages de déchets sauvages sur Le Tampon, St Benoit, La Possession avec des associations locales, 7/8 personnes par missions du à la situation sanitaire. Petite vidéo prévue ultérieurement
Chantier partagé à la créte chez Greg et Nicolas pour éradiquer les longoses, nous étions une quinzaine »

Rendez-vous réguliers

Chaque dimanche : A terre là est un collectif associatif qui promeut la permaculture et l’agroécologie pour un monde meilleur ! « Nous jouissons d’un jardin partagé à Tapage (vivrier) et notre équipe se compose de familles de la Rivière Saint Louis et des alentours. » Contact / info : https://www.facebook.com/aterrela/ 06 93 00 68 88

Lundis, mercredis ou vendredis matins : Envie d’une activité en plein air et de partages conviviaux ? Les ateliers à la serre repartent, tous les lundis, mercredis ou vendredis matins de 7h à 14h !! Possible d’y amener les enfants. La serre est située en face du lycée agricole de Sans-Soucis, route de Mafate (St Paul) Contact / info : https://www.facebook.com/imar.lesjardins.3Coralie 0692041062

à venir

Samedi 15/D. 16 août : Chantier participatif à la Sourcellerit (Ste Suzanne)

Yves Boussardon : « Je suis très content de l’avancée de cette grande aventure qui nous anime tous et j’aime participer aux différents ateliers et chantiers participatifs !! À ce propos, avec Eddy, nous proposons sur mon terrain de la Sourcellerit à Ste Suzanne un chantier participatif. Au programme, 3 activités :
– plantation des plates-bandes au potager,
– défrichage de la zone de la future forge-boucan d’Eddy, dit le nain forge-feux,
– un autre chantier sera proposé pour ce bâtiment en terre paille !

La dernière activité proposée est la récolte et création en bois de goyavier d’une treille tunnel pour plusieurs types de lianes qui y grimperont ! Voilà, pour cause de place et de marmite pas assez grande, nous arrêtons le nombre de clandestins sur le terrain à une vingtaine de personnes maximum🤫 ! Ceux qui ont du matériel de jardinage, tentes pour dormir, vos boissons et bibine ou doudou pour dormir, sont bienvenus ! « 

Dimanche 23 août – 11h : Envie d’être actif dans le projet d’écovillage Alanoula ?

Les Berges De La Rivière Du Mât Les Hauts.

Rencontrons nous le dimanche 23 Août au Parc de Rivière du Mât les Hauts à 11h!
Nous partagerons le repas, l’occasion de discuter de nos rêves, valeurs et objectifs !
Nous recherchons des personnes prêtes pour avancer ensemble vers la réalisation d’une nouvelle terre. Des personnes en chemin vers leur humanité, vers plus d’authenticité, simplicité, bienveillance, prêtes à sortir de l’illusion de notre mental pour privilégier l’être ici dans le présent qui nous est offert 🙂! Dans la joie de t’accueillir !
https://colibris-wiki.org/ecovillage-reunion/wakka.php?wiki=PagePrincipale

https://www.facebook.com/events/2595918700646711/

Bienvenue sur le site du Collectif Écovillages La Réunion 974

PRÉAMBULE

Les principaux sujets abordés et publiés sur ce site sont consacrés essentiellement vers l’atteinte de notre principal objectif : l’émergence du réseau des écolieux et des écovillages à La Réunion, à laquelle nous vous invitons à participer.

La diversité des sujets contribue à la réalisation de ce projet tels que les annonces de terrains, les mesures publiques, l’agriculture naturelle, l’auto-construction ou les habitats respectueux des ressources naturelles, l’autonomie énergétique & alimentaire, la culture, l’éducation, le vivre ensemble et l’intelligence collective font partie de cet objectif : des modules y sont consacrés, n’hésites pas à relayer l’information selon le domaine de prédilection.

Nous souhaitons privilégier une information utile et en lien avec cet objectif, c’est pourquoi le collectif privilégie la création d’un espace positif, inclusif et utile où les informations y sont partagées en conscience.

Afin d’appliquer la permaculture humaine, nous souhaitons avant tout faire vivre au mieux le groupe dans sa diversité, en prenant soin des uns et des autres avec bienveillance et bien entendu avec respect. Pour cela, privilégions l’observation au lieu du jugement et la demande de précision à la place d’une réaction vive.

En vous souhaitant une agréable exploration sur cette page, en espérant que vous y trouverez les infos utiles à votre projet, et que votre rêve d’écovillage & d’oasis se réalise dans les meilleures dispositions pour la planète et sa diversité.


À LIRE ATTENTIVEMENT SVP

Nous facilitons la rencontre entre des personnes et des organisations intéressées par la dynamique de la transition ici à La Réunion et maintenant, avec pour objectifs concrets la multiplication des écolieux, écohameaux et écovillages sur notre territoire.

Nous portons également le projet de mise en place d’un ou plusieurs écovillage d’une certaine envergure dans le courant de l’année 2020/2021. (voir plusieurs)

En juillet 2020, nous sommes :
1 583 personnes dans le groupe facebook !
226 personnes ont rempli un questionnaire sur leurs parcours, leurs motivations, leurs visions pour l’écovillage.

POUR PARTICIPER ACTIVEMENT

Vous voulez participer activement à ce groupe qui facilite l’émergence d’écovillages à La Réunion (974) ?

Pour cela :

– Je m’inscris au groupe facebook : https://www.facebook.com/groups/EcovillagesLaReunion974/
– Je me PRÉSENTE sous forme de publication sur le groupe. Photos de vous et de ce que vous faites encouragées…

– Je remplis le QUESTIONNAIRE « visions et motivations » avec le plus d’application possible : https://framaforms.org/questionnaire-ecolieu-974-1585899179

– Je lis attentivement les « ANNONCES » dans LA RUBRIQUE ANNONCES du groupe, et à cultiver la bienveillance dans tous mes échanges dans ce groupe : https://www.facebook.com/groups/EcovillagesLaReunion974/announcements/

GROUPES DE TRAVAIL

Je rejoins un ou plusieurs groupes de travail en fonction de mes centres d’intérêts/ compétences /affinités.. Il est aussi possible de créer des groupes de travail et de les animer… La liste des groupes existants se trouvent dans les annonces du groupe.

Bienvenue à tous dans cette passionnante aventure humaine !

-> Vers les annonces maintenant !

https://www.facebook.com/groups/EcovillagesLaReunion974/announcements/

Reportage vidéo lors de la Première rencontre du Collectif Écovillages La Réunion (6/7 juin 2020)

Week-end rencontres du collectif écovillages à la ferme équestre de Grand Étang à Pont-Payet. Plus d’une centaine de personnes rassemblées pour échanger et partager les connaissances pour apprendre à vivre autrement dans une plus grande autonomie.

Avec Alanoula ecovillage, QG Zazalés Zilé Zone, Association éco-ferme Vincendo
Organisée par le Collectif Écovillages La Réunion 974.

Bienvenue, c’est par ici 👇

Motivations – Visions – Pistes d’actions – Bonnes idées

Extrait des réponses au questionnaire ÉCOVILLAGES LA RÉUNION :

Motivations

« Je sens au plus profond de moi que ce monde arrive à son bout. On se doit de vivre autrement plus intelligemment et en respect de la nature. »
Gaultier, 37 ans, un enfant

« Marre de la société et des gens qui nous dirigent, élever mes enfants dans un endroit sain, harmonie avec la nature »

Pierre, 36 ans, berger

« Envie de vivre dans une société qui rejoint mes idéaux, besoin de me sentir utile et envie de faire des choses intéressantes, utiles. Rencontrer des personnes, échanger sur les possibilités, découvrir, acquérir de nouveaux savoir-faire. »

Éloïse, 24 ans, en couple

« J’ai très vite quitté les bancs de l’école avec un BTS Hôtellerie. Ceci m’a permis de bourlinguer dans quelques endroits du monde, d’y travailler un peu et le reste du temps de rencontrer des gens et de découvrir d’autres façons d’envisager la vie. J’ai toujours voulu vivre hors de la société que j’ai tant rejeté. La vie a fait que je ne trouve aucune communauté qui me corresponde. »

Hélène, 33 ans

« Ça fait longtemps qu’on rêve « d’autre chose » hors système, hors réseaux, on a pas mal tâtonné et essayer des trucs avant de rêver ce projet sur l’île. »

Morgan, 43 ans en couple avec 4 enfants

« Seul, c’est difficile de répondre à toutes les problématiques et je pense qu’à plusieurs on trouve plus de solutions. Parce que j’aimerais participer a construire des modèles plus humains. » Marina, 36 ans, en couple avec un enfant

« Je me suis aperçu qu’on pouvait vivre beaucoup plus simplement que dans nos habitudes occidentales sans pour autant être malheureux »
David, 43 ans

« Autonomie, faire le nécessaire pour s’éloigner des modèles économiques actuels et recréer un modèle plus humain, humaniste. »

Virginie, 53 ans

« Au maximum sortir de cette idéologie de l’argent et fonctionner sur de l’échange »
Noureddin, 35 ans

« Je suis en quête de sens. Je n’en trouve plus nulle part. »
Yoann, 39 ans, en couple

Vision d’un écovillage

« La Maison : Il y aurait de l’Âme et du son. C’est à dire que j’imagine le bonheur de partager des espaces et du travail en commun, notamment le travail de la Terre, planter, prendre soin du sol et de notre environnement, avoir la chance de planter des fleurs partout pour que les couleurs nous éblouissent tous les jours. »

Audrey, 32 ans

« Un lieu autonome au moins alimentairement et énergétiquement parlant, de manière à satisfaire nos besoins primaires. C’est aussi un lieu de confiance, d’entraide et d’apprentissage tourné vers l’extérieur, pour enseigner et apprendre des autres. »

Gaultier

« Chacun doit pouvoir être écouté et les solutions sont trouvées en groupe, par la discussion et la recherche de solutions »

Sandrine

« Pour moi c’est mettre l’intelligence collective et les compétences de tous au service d’une mini cité ou chacun est acteur de son quotidien, tout en préservant tout de même les choix individuels. » Marina

« Un espace de partage et de mutualisation, comprenant un habitat individuel ou partagé respectueux de la Nature, visant l’autonomie alimentaire, énergétique et un espace dédié à toutes sortes de journées de formation, stages, et partage de passions. »

Anne, 60 ans

« Pour moi, l’éducation des enfants reste centrale dans un écovillage, et à mon avis devrait être intégré dans le fonctionnement du lieu. Je verrai une sorte d’unschooling collectif, avec des outils de communication et de résolution de conflits au centre du fonctionnement du lieu. »

Shani, 30 ans, en couple avec 2 enfants

« J’imagine un grand espace sur lequel des bus, caravanes, yourtes, cabanes dans les arbres, maisons de hobbits semi-enterrées, de conteneurs réaménagés seraient pour certains des lieux de vie (on a tous besoin d’un minimum d’intimité 😉) et d’autres des lieux de vie commune. Un espace permaculture, un atelier de créations artistiques, un point de vente des produits récoltés / fabriqués. Un espace plantes médicinales (en plus à la Réunion la pharmacopée est très riche, un trésor à sauvegarder !). Un espace apiculture et production de miel, sensibilisation au travail des abeilles Pourquoi pas une ferme à visée pédagogique ? Un espace bien-être (Soins énergétiques, conseils alimentation, yoga, méditation, danse, conseils permaculture, conseils apiculture, neurofeedback, PBA, etc.). Une école alternative en lien avec la nature, la science et la physique quantique, les énergies, etc. Un espace énergies propres. Un espace de culture de spiruline. Et tant d’autres choses… »

Sandrine, 36 ans, en couple avec 2 enfants

« Lieu offrant un autre mode de vie, en autonomie avec beaucoup moins d’impact écologique, et plus de respect du vivant. Apprendre à collaborer en offrant à chacun(e) la même valeur et le même respect, la même écoute. Lieu d’entraide et de pédagogie, aussi vers l’extérieur donc restant ouvert, avec des règles de vie bien établies, et avec un mode de communication bienveillante. »

Jacky, 46 ans avec un enfant

« Un village où chacun est responsable de soi. Il travaille avant tout pour lui et ensuite pour sa communauté. Un écovillage n est pas juste une question de terre, de permaculture, c’est aussi créer de nouvelles valeurs. C est un travail de fond, d’abord un travail de soi. On ne peut pas créer une autre forme de société si on n’a pas étudié les tenants et aboutissants de la notre, ses faiblesses et ses forces. Il faut aussi s’étudier, connaître ses programmes et conditionnements et s’en détacher. Sans ce travail, aucune communauté ne marchera sur le long terme. »

Hélène, 33 ans

Pistes pour l’action

« Constitution d’un groupe avec les divers niveaux d’engagement de chacun, se former ensemble à l’intelligence collective, construire le projet et les partenariats techniques (permaculture naturelle et humaine, architecture, structure juridique et financière, etc… et surtout trouver terrain agricole, possibilité de construire sur place et financement de tout çà !! »

Anne

« Création d’une Charte de valeur, Règlement intérieur, mode de communication, volonté de faire concrètement. »

Jacky

« Le « sens commun » amène toujours l’écriture de charte de valeurs, ça me semble bon mais pas suffisant. Dans la pratique, on devrait tous être honnêtes et parler de nos failles et difficultés personnelles internes afin de collaborer encore mieux. Je sais que c’est la qualité des relations humaines qui importe, le reste.. pfff on s’en branle! »

Audrey

« L’autonomie alimentaire est le plus urgent à mettre en place, en parallèle avec le captage et le stockage de l’eau. On sort de plusieurs années de sécheresse et de crises sur l’importation des aliments et ça risque d’être que le début… »

Shani

« La première chose bien sûr est de mettre en œuvre la permaculture, si on veut lancer d’autres projets : « goni vide i tien pas dbout » On a la chance à La Réunion d’avoir une île étagée, on peut tout faire pousser »

Noureddin

« Créer un modèle d’écovillage qui soit inspirant pour tous ceux qui désirent un changement.
Autosuffisant évidemment. Mais, et c’est là la difficulté, où il fasse bon vivre. Que les attentes de chacun trouvent une voie commune. »

Yoann

Bonnes idées !

« Si une personne possède une bonne surface de terrain et qu’elle ne s’en occupe pas, on fonctionne par échange. On s’occupe de ton terrain en y plantant et cette dernière peut profiter de tout ce qui s’y passe dessus. »

Noureddin

« Montrer au réunionnais que l’on peut vivre sans l’état »

Jonathan, 26 ans

« J’imagine un terrain agricole en commun, des endroits communs type maisonnette dédiée pour faire son pain, voire une brasserie de bière 🙂 . »

Sabrina, 40 ans

Bref historique du Collectif Écovillages

21 mars 2020 : lancement d’un appel à la mise en contact des écolieux et écovillages à La Réunion et création du groupe facebook

1er au 5 juin 2020 : Camp chantier participatif et autogéré pour préparer la première grande rencontre du Collectif

6 et 7 juin 2020 : tenue du premier forum « Collectif Écovillages La Réunion »

3 et 4 juillet 2020 : Week-end de formation et de préparation « Vers l’Assemblée Générale Constitutive de l’association »

Week-end de formation du 3/4 juillet 2020

PROGRAMME
Ateliers formation & Séances Kozé Ecovillage
et réseau des écolieux
Vendredi 3 juillet :
8h30 – 9h : Accueil
9h : Mot d’accueil
9h20 : Ice breaker
10h00 : Le cercle de parole & les outils de communication, régulation et
harmonisation dans les collectifs et réunions
Animation : Christian et Guillaume
11h00 : Pause de 15 mn
11h15 : Communication Non Violente et outils de communication
Animation : Anne, Béa, Guillaume
12h Repas partage (on réchauffe au feu de bois)
14h – 18 h Jeu du Tao (pour les futures villageois)
Les pauses se feront à l’initiative de chaque groupe,
les boissons chaudes seront en libre service tout au long de l’après-midi
19h30 – Repas partage et soirée sans alcool,
(demandé par Rico, le maitre des lieux)
Après le repas, un jeu de tarot est proposé par Rico aux intéressés.PROGRAMME
Ateliers formation & Séances Kozé Ecovillage
et réseau des écolieux
Samedi 4 juillet :
8h30 – 9h : Accueil
9h00 : Mot d’accueil
9h20 : Début des ateliers
Atelier 1 « Collective Com’» par Karine Letombe, experte en communication
Atelier 2 « Vie des sols et biologie végétale » par Cécile Tartera, agronome
Atelier 3 « Construction en bambou » par Régis Binsinger, entrepreneur
12h Repas partage (on réchauffe au feu de bois)
14h Séances Rond Kozé
14h00 : Une collégiale, késako ?, fonctionnement du collectif, cercle coeur,
Conseil d’Animation, les exemples, la responsabilité juridique, sociocratie et élection sans candidat,
Intelligence collective.
Animatrice Anne
15h00 : La coopération, le principe gagnant gagnant et la stratégie de projet, les fondamentaux
de la sociodynamique au sein de notre démarche.
L’association et les statuts, les chartes (Ecovillage et Réseau d’écolieux), la préparation du CA
Animateur Mark’ô
16h00 : Pause de 20 mn
16h20 : Présentation des outils numériques, Facebook (relance pour création du comité
de relecture/modération), Discord, le site internet, les framasofts.
Animateur Sébastian
18h : Fin – Remerciements – Célébration !
19h30 – Repas partage et soirée sans alcool
Soirée partage, musique (voyage musical) avec Yorick.

Où en sommes-nous ? Où en êtes-vous ?

Lentement, mais sûrement, c’est le retour à l’anormal.

Sur le groupe Facebook, le travail d’organisation a peu à peu cédé la place au « partage » : noyée sous le flot des publications relayées par quelques-uns des mille cinq cent membres du groupe, la volonté de s’organiser ne pèse plus bien lourd…

Le groupe Messenger qui devait servir ce travail d’organisation, notamment autour de premier camp chantier est devenu un fourre-tout où chacun envoie ses messages, ses photos, ses rendez-vous et annonces…

Et les groupes thématiques ? Les groupes géographiques ? Faute d’animation, ils ont plongé dans un silence assourdissant, et n’ont pas produit grand-chose au final.

La production des « bulletins de synthèse » s’est arrêté au 19 mai. Pas de compte-rendu de la rencontre, pas de nouvelle synthèse depuis lors. Évidemment, une partie des participants de la rencontre des 6 et 7 juin se sent un peu perdu dans ce fouillis. Comme on les comprend…


Le bazar créateur

Au milieu de ce bazar, il y a aussi de nouveaux entrants, qui ont soif de participer. Nous sommes plus de 1 500 !
Il y a ceux qui sont partis, impatients, découragés ou aspirés de nouveau dans leur quotidien…

Il y a aussi quelques vaillants, super motivés, qui veulent continuer à avancer dans l’organisation.
Ils se sont réunis dès le samedi 13 juin, celui qui a suivi la rencontre. Un compte-rendu a été diffusé dans la foulée. (voir les annonces)On pouvait lire dans ce compte-rendu la volonté de « cultiver le nous », de réfléchir à l’ « intergénérationnel », et était annoncé l’idée d’un nouveau rendez-vous sur 2 ou 3 jours pour constituer une association pour marcher ensemble vers la création d’un écovillage, d’une part et d’animer le réseau des écolieux existants d’autre part…

Il s’en est suivi plusieurs rencontres virtuels : sur zoom, pour évoquer la création de l’association, la sortie de facebook, créer un site internet, utiliser l’outil « Discord », puis préparer l’AG du 3/4 juillet…Ce samedi 27 juin à Pont Payet, nous étions quelques-uns autour de Rico qui nous a accueilli dans sa ferme pendant 7 jours du 1er au 7 juin. Il souhaitait nous remercier, nous faire part de son appréciation de ce premier défi relevé ensemble… Nous avons ensuite discuté de la création de l’association.

Certaines personnes, absentes à la réunion du 13 juin, ont exprimé une forme de malaise dans la vitesse prise par les événements et ont demandé qu’on puisse prendre le temps de continuer à se connaître, à développer notre vision collective, notre capacité à s’entraider..

Par conséquent, la rencontre prévue les 3 et 4 juillet ne verront pas dans un premier temps la naissance de l’association, mais sera l’occasion de se parler de nouveau, de continuer à faire connaissance et de définir ensemble ce que nous voulons et comment…


Au programme de la rencontre des 3 et 4 juillet : Jeux du Tao, formations et discussions (Pré-AG)…

Vendredi 3 juillet : pour les organisateurs…

La journée du 3 juillet est organisée sur inscription uniquement (MP) pour les personnes qui envisagent sérieusement de rejoindre l’association et de créer un écovillage où ils pourront vivre à moyen terme.

En matinée, un atelier auto-organisé à destination du « groupe de pilotage » et de ceux qui souhaitent sérieusement s’y investir sera proposé autour des différents outils et approches de communication bienveillante pour les organisations…

L’après-midi, une séance de jeu du Tao sera proposée et animée par Guillaume (Spiruline Laleu) pour 15 participants maximum (3 tables de 5).

En soirée, il sera possible de rester sur place (camping ou dortoir) contre une participation de 5 euros. Deux jeux de tarot sont disponibles, mais l’alcool ne sera pas bienvenu ce soir sur le site de la ferme.

Samedi 4 juillet : pour tous…

En matinée, il sera proposé 3 ateliers sur inscription uniquement, de 9h à 12h :

  • Atelier 1 : « Collective Com’ : Clarifier et exprimer individuellement ses intentions, émettre collectivement des propositions afin d’avancer vers un ou des buts communs.» par Karine Letombe.
  • Atelier 2 « Vie des sols et biologie végétale, bases de la permaculture » par Cécile Tartera, agronome et conseillère professionnelle en santé des sols.
  • Atelier 3 « Construction en bambou » par Régis Binsinger, entrepreneur

Une participation de 5 euros sera demandé, à partager entre le lieu qui accueille les formations et pour l’organisation.

L’après-midi, à partir de 14h, on se retrouve tous ensemble pour discuter ensemble de la proposition de créer une association, ses objectifs, son fonctionnement, sa manière de fonctionner, et qui la compose et l’anime..

https://www.facebook.com/events/629847491213477/

La suite…

  • 10 juillet : jeu du Tao à la possession pour 2 groupes de 5 personnes (sur inscription)
  • 14 juillet : visite à La Bergerie (sur inscription – déjà complet)
  • Et la création de l’association (date à définir)…


Et vous, où en êtes-vous ?

Bilan du 1er forum Écovillages

ORDRE DU JOUR

  • Bilan du camp-chantier
  • Bilan du forum
  • Prochaine rencontres
  • Création d’une association pourquoi faire ?
  • Sortir de Facebook, comment ?
  • Cultiver le Nous
  • Création des groupes de travail
  • L’intergénérationnel
  • Un éco-village ou des Eco-lieux ?
  • La suite ? Des pistes.

Bilan du camp chantier

Beaucoup de monde, plus qu’attendu, d’énergie, une rapidité et une efficacité incroyable, une diversité d’acteurs et de potentiels…L’énergie que j’ai en moi je l’ai retrouvé chez les autres ! Ça a plus que fonctionné alors qu’on ne se connaissait pas ! Les objectifs ont plus que été atteints. Des solutions ont été vite trouvées lorsque les tensions sont arrivées dés le mercredi.=> il y avait-il lieu de poser un cadre avant d’expérimenter l’autogestion ?=> comment gérer l’alcool & autres ds les groupes, sans passer par l’exclusion, l’exclusivité ?Même s’il faut des friction ou des tensions, cela fait partie de l’alchimie pour quelque chose de nouveau.L’atout des cercles de paroles qui a permis de fluidifier les échanges, apaiser la communication,=> Comme c’est un outil important dans l’intelligence collective & le vivre ensemble?comment bien transmettre les cercles de paroles aux différents groupes ?Il a manqué un temps de pause, de détente avant le forum.Tout le travail fut bénévole, on a consigne que cela peut durer qu’un temps, c’est d’ailleurs important de trouver rapidement une solution pour valoriser ces implications puisque si on recommence une expérience de ce type, cela risque de s’essouffler plutôt que d’être valoriser.

Bilan du forum

Globalement très bien organisé, avec des thématiques d’ateliers bien choisi, C’est ds l’ensemble un événement bien réussi, très pertinent, pour une rencontre improvisée, c’est réussie ! C’est aussi grâce au camp chantier que le forum a pu se réaliser!=> comment on intègre les C.Rendis des ateliers ? Pas sur F.B, sur le Wiki ? Il faudrait un site internent pour les adhérents pour pouvoir y avoir accès.Une centaine de personne le samedi, Les gens ont trouvé leur place, et on réalise le potentiel de ressources.Un programme plus léger le samedi permettrait de souffler car 2 plénières en une journée, ça fait bcp d’écoute & d’attention.Il y a eu bcp de rencontres, et tout le monde semblait sur la même longueur d’onde.Un autre forum, est à envisager dans les 6 mois car on a pas pu faire tous les ateliers !Ça peut être un Forum ou d’autres rencontres, mais elles sont nécessaires, pour continuer à alimenter ce rêve, se connaitre, s’enrichir pour enfin concrétiser l’objectif, en passant d’abord par les rencontres sur les éco-lieux, qui formeront ensuite des éco-villages.Dés le départ, il faut inclure les élus dans cette réflexion, cela fait partie de leur rôle de nous aider dans ce type de démarches ils ont les fond publics pour ça, c’est pour cela qu’il faut créer une association, cela donnerai une identité morale et ils sont enfin prêt à déployer les moyens pour ce type de projet, d’abord sur des actions comme la caravane, ou la gestion & animation des réseaux sociaux & site internet.

Prochaines rencontres

=> Maintenant on fait quoi ?On rée une association ? On investit les quartiers existants? On fait des jardins partagés ? Où on trouve des solutions pour faire naitre un éco-village? On refait des chantiers chez des individus ?On conforte l’expérience (camp chantier + atelier de réflexion par thématique) sur toute la réunion à plus petit échelle – tout en valorisant le travail fourni avec pourquoi pas la monnaie libre sur des Eco-lieux déjà existants pour encore mieux se connaitre & formaliser des groupes pour créer les Eco-villages ?> Faire une cartographie des Eco-lieux existant & un calendrier des actions.D’ailleurs une personne a déjà épertorié les différents contacts sur le tableau J’OFFRE / JE DEMANDE par micro Région, elle est qq part sur un post de facebook, une extraction des lieux en demande de chantier pourraient initier le lancement du calendrier des mini camp chantier / atelier de réflexion.Déjà en action :- formation de permaculture proposée par Cedric Larkan à Grand bois- Chantiers participatifs de murs de pierre sèches avec Will à Pont d’Yves le 25/26 juin.- Rico propose un ron cauzé=> quelles sont les réelles possibilités quand on voit le foncier à la Réunion? Comment la Safer semble compliquer les choses ?Pour valoriser le bénévolat, il existait avant des systèmes d’échange comme le S.E.L, aujourd’hui c’est la monnaie libre ou le talent Exhange,=> quoi d’autre sinon ?Le piège reste la procrastination, il faut battre le fer tant qu’il est chaud, et se mobilisé autrement que sur les réseaux sociaux. Surtout il faut sortir de Facebook. Il faut développer une stratégie, créer une association.

Création d’une association : pourquoi faire ?

1 => pour fédérer les éco-lieux2 => créer un Eco-village.Car s’il existe des eco-lieux, il y en a pleins, mais il n’y a pas encore de gros éco-village.On pourra faire plusieurs types de membres : sympathisants, habitants, et les nouveaux ?Il y en aura toujours des nouveaux qui faudra accueillir, comment on les accueille ?Des opportunités de terrains vont surement arriver, plus facile à présenter à une association déjà en place, qu’un groupe informel de gens. Les gens ont besoin d’une structure, au moins pour la visibilité, pour identifier.La question de reprendre une association déjà existante, à voir selon son passif, le bureau & la situation financière actuelle ?> Kristian propose de faire une mise à jour à ce sujet, pour voir comment modifier les statuts ( on les vote dans ce cas à l’AGE & non l’AGC) & faut voir quel son les statuts qui seront proposés pour pouvoir obtenir les financements, publiques, les subventions.D’ailleurs sur un projet comme la caravane des éco-villages, un financement peut être attribué. Il y a une aide de la CINOR pour fiancer le poste d’un webmaster, l’aide au numérique,Bien que le collectif fonctionne à priori en autogestion pas besoin de subventions, ce n’est pas la logique du collectif, on sait comment fonctionne les politiques, on veut éviter la récupération.C’est pourquoi un groupe d’économie social est solidaire devient opportun, car une personne = 1 voix. S’il y a des frictions avec l’autorité, la place du citoyen et de l’ouverture est limité.

Sortir de Facebook : comment ?

Ça reste une vitrine exceptionnelle ! Mais il n’y a pas une bonne énergie. Il y a eu 3 mois d’échange très intense sur FACEBOOK, 2 jours de forum où bcp d’information ont circulé, il faut se poser pour tout traiter … mais où ?Aujourd’hui 2 groupes sont actifs : Eco-construction & autonomie-énergétique.Ça reste contre productif de partager toutes les connaissances sur FACEBOOK, même si c’est très utile, il faudrait mieux utiliser d’autres outils.=> lesquels ?Le Wiki crée pour le groupe est que trop peu sous utilisé … il y a des groupes de travail crée mais pas de référent… Il vaut mieux faire vivre & animer ces groupe car il peuvent servir à l’ensemble de la communauté.=> pourquoi ? Ergonomie ? Facilité d’usage ?Créer une site internet où on peut mutualiser les infos & les ressources. Où l’application signal qui est plus crypté donc plus protégé.C’est aussi pourquoi il faut continuer à se voir dans l’action, sur le terrain, pour sortir du tout numérique. Sauf que Sebastian, il va pas rester bénévole ultra-actif, il va à un moment chercher/ trouver du boulot et il sera ds ce cas moins disponible pour gérer et animer la page facebook.Jeudi 18 juin : ZOOM comment sortir de Facebook ?

Cultiver le NOUS

Kristian ( réunion meditation) propose des méditations thérapeutiques pour travailler sur nos relations à soi & à l’autre à partir du 20 juin = un événement sera proposé dans ce sens. À savoir que le JE fait le NOUS, pour cela il est important de partager sur l’avenir du groupe.Avoir des formateurs qualifiés sur la Réunion pour préserver le PFH (le ”précieux” facteur humain.) C’est d’autant plus pertinent de créer une asso pour cultiver le nous, pour prendre le temps de formaliser. Surtout si le projet commun s’est aussi rapidement crée, il faudra maintenant le formaliser. Il faudrait un coach interne, un coordinateur des groupes ou les piloter, les animer & mutualiser. Permettre aux groupes qu’il y aient des observateurs, pour dynamiser les groupes.Continuer en proposant des chantiers participatifs réguliers avec un calendrier pré-défini.Par ex, créer des Eco-immeuble en zone urbaine, où il y a du foncier abandonné, il faut continuer dans la visibilité.Des réunions tout les quinze jours ou tous les mois forcent à cultiver le nous.

Création de groupe de travail

Les modules sur facebook & WIKI sont déjà opé, avec 10 thématiques, travailler en tandem ou par 3, mais en autonomie. Il font constituer les référants de ces groupes.Trouver des personnes pour chaque atelier, que cela soit performant.=> l y a t il un groupe de gouvernance partagée ? Intelligence collective ? Sur l’économie sociale & solidaire ?

L’inter-génerationnel

Déjà représenté au sein de cette réunion, plusieurs générations dont ensemble, cela veut dire qu’elle à sa place dans les Eco-vilage.En permaculture, un des principe et de se référer aux anciens, qui ont la sagesse, l’expérience, et peuvent nous aider à optimiser notre organisation et nos mode de vies en groupe, tout comme en agriculture.

Réflexion sur la question : « un écovillage ou des écolieux ?”

– Le sommet des oasis est en ligne en ce moment, il y de la matière pour la réflexion. C’est trés interessant.- contact commune de St Paul (parc national) un contact Mr Amédée qui travaille sur la commune de St Paul, il est venu au forum, il pourrait nous opposer un terrain pour unecovilage. De même à Ste Marie, il y a plus de 40 ha sur cette commune en foncier agricole il y a quelque chose à faire dans ce sens, avec les agriculteurs, leur proposer un Écovillages pour aller plus vers l’autonomie alimentaire. ou à St Denis, dans les hauts de St François, le pôle agrobiologique avec plus de 20 ha, il y a une volonté politique de mettre en oeuvre ce type de projet, il y a déjà un centre de formation, il faut faire vivre ce lieu et la mairie est en demande de projet comme vous le faites.- Des rdv avec les élus peuvent être envisager, ça sera plus facile si vous créer l’association pour collaborer, mais vous êtes prêts, vous avez de quoi faire des projets & obtenir des subventions pour ce que vous faites en plus formel.

La suite ? Les pistes

– Le 25 & 26 juin à Pont d’Yves : Chantier mur de pierre sèches (Event sur facebook)-hutte de sudation : Autogestion par et pour celui qui est en charge de cette idée. Un post sera relayé à ce sujet sur FACEBOOK.- Début Juillet = > RDV sur 3 jours pour constituer l’asso & proposer des ateliers thématiques.- Parc NationalUn contact pris par Mr AMEDEE du parc national, sur la commune de St Paul en direct avec Sebastian. Pour éventuellement proposer un éco-village, avec un aspect touristique, même si la date de l’appel à projet est dépassé, voir ce qui reste possible si aucun projet n’est retenu.- terrain Saline les hauts (Véronique cuenin)Le projet doit être plus détaillé & défini par la propriétaire pour savoir dans quelles conditions elle propose d’accueillir un éco-village ou un Eco-lieu.Pour cela il faut avoir une sécurisation juridique pour être propriétaire ou rester le plus longtemps possible sur le terrain.Rappel pour les autres RDV= > ”SE CULTIVER”ODJ bouclé

CR réalisé par Gaïa Anne Gaëlle qu’on remercie au passage !

Cartographie

Une cartographie des acteurs est en cours…

Voir en plein écran

  • L’entre-tous (Entre-deux)
  • Ferme Équestre du Grand Étang (Pont Payet)
  • Domaine Grand-Mère Kal (Trois Bassins)
  • La bergerie (La Plaine des Cafres)
  • La Ferme Carambole (La Saline les hauts)
  • Spiruline Laleu (St Leu Colimaçons)
  • Tiers Lieu du Sud Sauvage (Bezave)
  • Ecoferme Vincendo (Vincendo)
  • A terre là (hauts de la Rivière St Louis)
  • Alanoula Ecovillage (Terrain à trouver)
  • Rituality (Cilaos)

à venir

Des groupes de travail sont constitués et travaillent à la rédaction de fiche-synthèse d’informations utiles pour l’émergence des initiatives d’écolieux et de transition à La Réunion.